Feutrer du crochet tunisien

Eviter de feutrer mes ouvrages au crochet tunisien, voilà ce à quoi je fais attention le plus souvent. Si je dois laver un projet en laine, je le fais à la main tout en douceur. Mais le feutrage n’est pas nécessairement une mauvaise chose à éviter à tous prix. Il peut aussi avoir des atouts. J’ai fait une petite expérience pour feutrer un bonnet au crochet tunisien. Je partage avec vous tous les détails de mes essais dans cet article.

Feutrer du crochet tunisien
Feutrer du crochet tunisien

Choix du fil à feutrer

Pour feutrer, il faut de la laine. Le feutrage, en fait, ce sont toutes les minuscules écailles à la surface des fibres animales qui s’ouvrent, s’emmêlent et s’entrecroisent pour former une masse compacte.

Le coton, le lin, certaines fibres synthétiques comme le nylon ne feutrent pas. En tout cas, pas avec une méthode de feutrage domestique, sans produits chimiques.
Attention: La laine “superwash” (qui a subi un traitement chimique pour figer les écailles de la fibre et les empêcher de s’ouvrir) ne feutre pas non plus. Enfin, en principe… Je ne suis pas certaine qu’une laine superwash résiste à un passage en machine à 90°. Il faut toujours bien suivre les recommandations de lavage indiquées sur les étiquettes fournies par le fabricant avec le fil.

Malabrigo Silky merino
Laine Malabrigo Silky merino

Comme mon objectif était de feutrer un bonnet au crochet tunisien, j’ai donc choisi un fil… de laine. Mon choix s’est porté sur le fil Silky merino de Malabrigo. Il est composé de 51% de soie, 49% de mérinos. A noter que les mélanges laine et autres fibres peuvent feutrer. Il ne faut pas nécessairement du 100% laine. Ce fil est un “single ply”, un fil mèche. Il est constitué d’un seul brin qui n’a pas été tordu et retordu avec d’autres brins. Ce type de fil feutre plus facilement. J’en avais dans ma réserver, en quantité suffisante pour faire un bonnet. Je n’ai pas cherché plus loin pour commencer mon expérience.

Choix du modèle à feutrer

J’ai récemment publié 2 patrons de bonnets sur Ravelry: Décagone et Arches gothiques. Ils sont réalisés au crochet tunisien à deux têtes, en rond, sans coutures, du sommet de la couronne à la bordure. Le fil recommandé est du fil fin ou type sport et un crochet 5 mm.

J’ai choisi le modèle Décagone pour mon expérience de feutrage. Comme il s’agit d’un bonnet “top down” (réalisé du sommet à la bordure), les dimensions sont facilement adaptables. Et c’est important. Car un ouvrage qui feutre rétrécit. Je ne pouvais donc pas faire un bonnet aux dimensions préconisées dans mon patron. Il fallait faire plus grand pour obtenir un bonnet feutré aux bonnes mesures.

Bonnet Décagone crochet tunisien
Bonnet Décagone au crochet tunisien double

Ratio de contraction au feutrage

La grande inconnue, c’est le ratio de contraction des fibres au feutrage. En d’autres termes, quelles sont les mesures d’un bonnet au crochet tunisien AVANT feutrage pour obtenir un bonnet de 52 cm de tour de tête APRES feutrage? J’aurais pu faire des échantillons et prendre les mesures avant et après feutrage. C’est une démarche raisonnable. Mais bon… Pour l’expérience, je me suis dit: au pire, le bonnet deviendra un petit cache-pot ou un vide-poche ou une sacoche. En laine et soie, tout de même!

Alors j’ai fait un très grand bonnet Décagone: 62 cm de tour de tête et 20 cm de profondeur. En fil DK avec un crochet 6 mm. L’étoffe avant de la feutrer était très souple, très lâche.

Comment feutrer?

Mon amie Adèle me l’a déjà dit souvent, les 3 éléments clés à combiner pour feutre la laine sont: l’eau (et le savon), le frottement et la chaleur. Il faut réunir ces 3 conditions pour arriver à facilement feutrer de la fibre.

J’avais d’abord pensé laver énergiquement mon bonnet à la main, avec un pain de savon et de l’eau bien chaude. Et puis, je me suis dit qu’un passage en machine à laver serait tout aussi efficace. J’avais dans l’idée de laver mon bonnet avec du linge en coton en machine à 60°. Mais avant d’aller plus loin dans mon expérience, j’ai appelé Adèle qui a très vite freiné mes ardeurs. Il est plus sage d’y aller petit à petit et de commencer par un programme spécial laine à 20° pendant 20 minutes. J’écoute toujours attentivement les conseils d’Adèle, même si je suis parfois sceptique.

J’ai donc mis mon bonnet en machine avec un petit pull en coton (pour optimiser le frottement), programme spécial linge délicat. J’ai modifié manuellement la température (mise à 30° par défaut par la marque, mais modifiable, donc 20° pour mon expérience). Et j’ai obtenu ça…

Bonnet Décagone crochet tunisien
Bonnet Décagone au crochet tunisien, feutré après passage en machine

Un bonnet tout petit, minuscule, quasi trop petit pour un nouveau-né, qui ressemble plus à un champignon qu’à un bonnet. Un peu dépitée, j’ai observé l’ouvrage, tout mouillé, tout compact. Immettable. Et maintenant quoi?

La mise en forme après feutrage

Souvent appelée blocage (sans doute à cause de l’anglais blocking), la mise en forme est une étape très importante. Elle permet de donner à l’ouvrage sa forme définitive. Je n’allais donc pas laisser sécher mon bonnet comme ça. Il ressemblait à une masse en carton compact et détrempé. Il fallait lui donner une forme.

Dans ma cuisine, j’ai sorti un petit bol à salade qui avait la forme d’une demi-sphère. Un simple bol en métal, très lisse. Et j’ai distendu le bonnet pour arriver à recouvrir le bol. Le bonnet minuscule et compact s’est affiné et agrandi. J’ai pu alors le mettre sur ma tête. J’ai continué à tirer sur les bords pour gagner autant que possible en profondeur. Mais j’ai bien senti que j’avais atteint la capacité maximale d’extension de la fibre.

Bonnet Décagone crochet tunisien
Bonnet Décagone au crochet tunisien double, feutré et mis en forme

Comme je craignais qu’il ne se contracte à nouveau au séchage, j’ai pris mon sèche-cheveux et j’ai séché le bonnet directement sur ma tête, en tirant sur les bords de temps en temps. Cette étape m’a parue un peu longue. Une étoffe feutrée ne sèche pas vite.

Résultat: un bonnet tout doux, tout lisse, pas trop épais (c’est ce que je craignais le plus), mais trop court! Zut! Un ouvrage feutré ne peut pas être “défeutré”. Impossible de revenir en arrière pour défaire ou ajouter quelques rangs.

Bonnet Décagone crochet tunisien feutré
Bonnet Décagone feutré, un peu trop petit à mon goût

Deuxième essai de feutrage

Forte de mes observations lors du premier essai, j’ai tenté un deuxième bonnet feutré. Même fil, même crochet, même patron, mais plus long, avec plus de profondeur. Il ne me restait plus beaucoup de fil, mais j’avais bon espoir d’en avoir juste assez.

Bonnet Décagone crochet tunisien
Bonnet Décagone au crochet tunisien double, 2ème essai à feutrer

Bon, je n’avais plus assez de fil, même en rassemblant tous les restes de couleurs que j’avais retrouvés dans ma réserve. J’ai terminé le bonnet en mailles serrées avec la malheureuse fin de pelote que j’avais. J’avais un deuxième bonnet, trop grand, comme le premier, mais plus long (25 cm).

Bonnet Décagone crochet tunisien
Bonnet Décagone, 2ème essai, plus long…

J’ai procédé au même passage en machine comme pour le premier essai. Et j’ai obtenu une pièce mettable telle quelle. Avec une bordure un peu trop large. J’ai oublié de faire quelques diminutions pour resserrer le tour de tête. Soupir.

Bonnet Décagone crochet tunisien feutré
Bonnet Décagone, 2ème essai feutré

Le crochet tunisien feutré, en fait, c’est comme de la pâte à modeler. Pour la mise en forme, j’ai exagérément tiré sur la bordure pour former deux pointes à hauteur des mâchoires. Puis j’ai suspendu le bonnet en plaçant deux pinces à linge au bout des pointes. L’idée, c’était de garder la forme de la pièce avec ces pointes allongées dans la bordure. J’ai pensé ajouter du poids dans le bonnet pour accentuer l’étirement des pointes, mais j’ai renoncé. J’avais peur de déformer la couronne qui avait un arrondi parfait. Le séchage a pris deux jours.

Bonnet crochet tunisien feutré Décagone
Bonnet Décagone, 2ème essai feutré, après blocage

Je tenterai peut-être de feutrer ce bonnet une seconde fois. Je vais prendre le temps d’y réfléchir. Mais je retenterai d’autres essais l’hiver prochain.

Conclusions

Le feutrage d’un ouvrage au crochet tunisien donne une matière très douce, moins fluide qu’une étoffe non feutrée, mais néanmoins très souple. Bref, c’est du feutre.

La définition des points disparaît complètement. Il est donc intéressant, selon moi, de feutrer un ouvrage riche en couleurs pour mettre des motifs en évidence.

Cette expérience montre à quel point il faut se méfier des machines à laver pour l’entretien des ouvrages en laine. Même un programme “linge délicat” peut provoquer le feutrage. Lisez toujours bien les indications de lavage sur l’étiquette de vos laines. Dans le doute, optez pour un lavage à la main.

Une pièce feutrée, c’est comme de la pâte à modeler. La mise en forme est une étape importante pour ajuster les dimensions du modèle. Ne renoncez pas en voyant votre pièce à la sortie de la machine à laver. Dans certaines limites (tout de même), vous pouvez encore étendre et étirer votre projet.

N’hésitez pas à partager vos expériences d’ouvrages feutrés au crochet tunisien. En commentaire dans cet article ou dans le groupe francophone “Crochet tunisien” sur Ravelry. Que le feutrage soit obtenu volontairement ou par accident. J’ai pensé feutrer des bonnets, mais il y a bien d’autres accessoires qui pourraient être feutrés: des mitaines, des moufles, des chaussons, des sacoches… Vous avez des idées de projets qui pourraient être feutrés?

2 thoughts on “Feutrer du crochet tunisien

  1. AdeleDB

    Merci pour cette expérience et cet article intéressants.
    Je pratique le feutre à plat (à l’eau et au savon) et le feutre à l’aiguille. Mais effectivement, on peut essayer des choses avec une machine à laver. 🙂

    Il faut quand même y aller très doucement et commencer avec des cycles courts et à 20° pour commencer. Quitte à en refaire un. 🙂

  2. Ghexia

    Ton retour d’expérience est très intéressant !
    Je ne suis pas très fan du rendu et de la texture de la laine feutrée et la difficulté et le côté “aléatoire” pour avoir un bel ouvrage me refroidit un peu plus… Mais si un jour je tente le feutrage, je ne manquerais pas de relire ce billet !
    Merci pour cet article !
    À bientôt :*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.