KAL, CAL et TCAL

Le concept

De l’anglais, Knitting Along, Crochet Along et Tunisian crochet along, les activités autour de la fibre qui se terminent en -al font référence à un groupe de personnes qui tricotent ou crochètent ensemble. Un peu comme dans un club de tricot, mais avec une dimension numérique. Sans être réunis dans un même endroit géographique, les participants échangent et discutent pas messages interposés.

Mon premier TCAL

Je l’avoue, même si je connais le concept des KAL/CAL/TCAL depuis longtemps, je n’ai jamais tenté l’expérience. Parce qu’il y a toujours tellement d’autres choses à faire. Les distractions au crochet sont nombreuses.

Et puis, il y a quelques semaines, Lori (de Aklori designs) a annoncé son intention d’organiser un TCAL sur le thème Skill Building (apprendre de nouvelles techniques). Son idée m’a séduite d’entrée de jeu. Du crochet tunisien et le choix d’un projet qui comporte un aspect technique nouveau, que les participants n’ont jamais abordé auparavant, c’est intéressant. Ouvert à tous, peu importe le niveau d’expérience des participants. Sans condition dans le choix du modèle à réaliser, excepté la technique nouvelle que l’on souhaite apprendre.

Bref, j’ai accepté et, comme d’autres designers, j’ai mis en promotion quelques-uns de mes modèles, sélectionnés pour leur particularité technique. J’ai également recherché un modèle qui mettait à l’honneur une technique que je n’avais encore jamais essayée. Je vous en parle plus loin.

Le TCAL 2019 – Skill building – a commencé officiellement le 15 février et se termine le 31 mars, sous la houlette de Lori, modérateur pour l’occasion. Lori a organisé un petit jeu lors du lancement du TCAL. Chaque jour, répondre à une question et partager une photo de nos débuts de projets. C’était une excellent initiative qui a permis de mettre les participants en jambe et briser la glace.

Des techniques, en veux-tu, en voilà!

Le TCAL est très dynamique. Les participants partagent leurs expériences personnelles (passées ou actuelles), leurs connaissances, leurs joies et leurs peines (petites et grandes frustrations), leurs découvertes et leurs interrogations, tout cela dans un esprit constructif. Je suis bluffée par la beauté des réalisations que les participants partagent au fur et à mesure de leur progression. Voir une telle variété de projets réunis dans un seul fil de discussion, c’est rare. A ma connaissance, c’est du jamais vu. Mais je ne prétends pas avoir tout vu.

Au-delà des techniques au crochet tunisien, d’autres thèmes sont spontanément abordés: la diversité des fils (je vais me mettre activement à la recherche de Tencel), les préférences personnelles dans le choix des crochets selon leur forme, la matière dans laquelle ils sont conçus, avec ou sans câble (jusqu’aux différents types de câbles), les positions des mains, des bras pour crocheter le plus confortablement possible, les consignes de lavage, les lieux où les participants crochètent. Bref, un fameux panorama qui s’étend bien plus loin que les techniques.

Participation internationale

La langue d’usage est l’anglais, mais la participation est internationale. Et c’est un atout majeur. Chacun enrichit le TCAL de ses références. C’est ainsi que j’ai fait l’acquisition d’un excellent magazine en allemand sur le travail de la couleur au crochet tunisien: jacquard, mosaïque, motifs…

Les langues sont souvent considérées comme des obstacles, mais il est surprenant de voir la quantité de choses que l’on peut comprendre sans même connaître une langue. Au Japon, ils utilisent un système graphique précis avec des symboles pour décrire différents points. Donc sans même parler japonais, il est possible de comprendre (disons plutôt deviner) le contenu de livres bien documentés. Comme “100 Tunisian crochet stitch patterns“.

Dans le TCAL, certains participants abordent même les conditions climatiques de leur pays pour expliquer leurs préférences en matière de fils et de crochets.

Mon projet pour le TCAL

Le projet que j’ai sélectionné pour participer au TCAL est le Tunisian Fair Isle scarf, un modèle de Hayley Joanne Robinson. J’ai toujours repoussé la réalisation d’ouvrages multicolores avec motifs. D’abord je ne suis jamais certaine de faire les bonnes associations de couleurs. Et puis il faut bien le dire: plus il y a de couleurs différentes, plus il y a de fils à rentrer. Je pourrais m’arranger pour les rentrer tout en crochetant les premières mailles après le changement de couleurs. Mais je préfère rester concentrée sur le travail avec deux fils en même temps. Garder une bonne tension uniforme tout en conduisant deux fils le long des rangs aller et retour, que l’on croise au gré des motifs, cela demande de la concentration.

La première semaine, j’ai crocheté les 8 premières sections. Par la suite, celles-ci se répètent. La deuxième semaine, j’ai donc à nouveau réalisé ces 8 sections. Mais j’y ai apporté quelques petits changements dans la répartition des couleurs. Vous les voyez?

Tunisian Fair Isle scarf partie 1
Tunisian Fair Isle scarf part 1
Tunisian Fair Isle scarf partie 2
Tunisian Fair Isle scarf part 2

Par la suite, un TCAL en français?

L’expérience TCAL 2019 n’est pas terminée mais je me dis déjà qu’il serait très sympa d’organiser un TCAL en français.

Avis aux francophones, donc! Quels sont vos expériences en matière de TCAL? En avez-vous déjà fait? Cela vous a-t-il plu? Aimeriez-vous en faire? Sur quelle plateforme? Auriez-vous un thème de prédilection? Bref, exprimez-vous. Je lance un appel pour sonder votre intérêt.

Partager:

4 thoughts on “KAL, CAL et TCAL

  1. Peggy

    Ce serait une super idée un TCAL francophone. J’ai fait quelques kal (tricot, donc) et je trouve ça stimulant, surtout pour se lancer dans un projet qui fait un peu peur. On trouve toujours de l’aide et du soutien.
    La plateforme idéale… Ravelry ?

    Répondre
    1. Rachel Henri Auteur de l’article

      Ravelry est selon moi l’endroit idéal. Un accès facile à des tas de données sur les modèles et les fils, la possibilité de retrouver tous les projets de chacun, la sauvegarde des messages intéressants dans les favoris…

      Répondre
  2. Emilie

    Oh oui un TCAL francophone avec plaisir ! J’ai vu passer l’annonce du TCAL de Lorie, mais je venais tout juste de découvrir le crochet tunisien et Ravelry, ça faisait beaucoup de choses en même temps pour moi.

    Pour le thème, je débute alors j’aimerais bien essayer quelque chose de nouveau pour moi (les changements de couleur, crocheter en spirale, entrelacs)

    Répondre
    1. Rachel Henri Auteur de l’article

      Je vais d’abord terminer le TCAL de Lori avant de me lancer dans l’organisation du TCAL francophone. De plus, avec mon défi du mois de mars, j’ai des horaires bien chargés. Mais pourquoi pas organiser un format similaire sur le groupe Crochet tunisien sur Ravelry en avril ou mai?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.