L’Encyclopédie des ouvrages de dames par Thérèse de Dillmont

J’ai plusieurs exemplaires de l’Encyclopédie des ouvrages de dames par Thérèse de Dillmont. Tous en français. Mais je sais que l’ouvrage existe dans plusieurs langues.

Encyclopédie des ouvrages de dames par Thérèse de Dillmont
Encyclopédie des ouvrages de dames par Thérèse de Dillmont

Cette encyclopédie n’est pas récente. Thérèse de Dillmont a vécu au 19ème siècle et son ouvrage a été édité pour la première fois en 1886. Je n’ai pas trouvé de date d’édition dans les ouvrages que j’ai, mais je crois qu’ils datent d’après 1886. Une note de l’éditeur dans un des livres fait référence à l’exposition universelle de Chicago. Mmmm… 1893 ou 1933. Difficile à dire. Il s’agit d’une “nouvelle édition revue et augmentée”. A noter: Les exemplaires que j’ai ne sont pas tous identiques. J’ai deux éditions “revues et augmentées” et deux éditions sans illustrations en couleurs.

L’encyclopédie est un recueil sur de nombreuses techniques. Je me suis bien évidemment intéressée au chapitre consacré au crochet.

Deux genres de crochet

Dans son encyclopédie, Thérèse de Dillmont divise le crochet en deux genres:

  • le “crochet allemand“, c’est-à-dire le crochet standard, traditionnel pour faire des mailles en l’air, des mailles serrées, des brides… Pourquoi allemand? Thérèse de Dillmont ne le dit pas.
  • le “crochet Victoria” ou “crochet tunisien” ou “crochet-tricot“. Thérèse de Dillmont cite les 3 noms sans plus de détails sur l’origine de ces 3 appellations, mais par la suite elle recourt essentiellement au nom “crochet tunisien”.

Je suis curieuse de savoir comment ces passages sont traduits dans d’autres langues. Avis à ceux qui ont des copies de cette encyclopédie en d’autres langues que le français!

Terminologie du crochet

La terminologie n’a pas trop changé au cours du temps (plus de 130 ans tout de même!): mailles en l’air, mailles serrées, brides…

Le nom de petite maille serrée ou chaîne serrée a retenu mon attention. Quelle est la différence entre une maille serrée et une “petite” maille serrée (chaîne serrée)? En lisant les explications fournies, j’ai compris : c’est ce qui est communément appelé aujourd’hui une maille coulée.

J’ai également trouvé l’expression mailles serrées pour chaîne, le fameux “foundation single crochet” tant utilisé par les anglophones (terminologie US) et encore peu connu chez les francophones. J’utilise l’expression “chaînette de mailles serrées” sur le modèle de “chaînette de mailles en l’air”. Thérèse de Dillmont appelait cela des mailles serrées pour chaîne. Sur le même principe, elle décrit également, un peu plus loin, l’exécution de brides pour chaîne (foundation double crochet), que j’appelle chaînette de brides.

Brides raccordées et crochet tunisien

Thérèse de Dillmont décrit plusieurs types de brides, notamment les brides raccordées (aussi appelées aujourd’hui brides liées, sans doute par mimétisme avec l’anglais “linked double crochet”).

Je vous donne ici l’extrait de son explication:

Les brides, qui sont raccordées les unes aux autres, peuvent être exécutées en allers et retours et remplacer les mailles serrées.
Après avoir établi une chaîne de mailles en l’air, on fait une bride de hauteur voulue, on forme autant de boucles que l’on a fait de jetés pour la bride; de plus, on relève la maille voisine du tour inférieur, on jette le fil sur le crochet, on le ramène sur l’endroit, puis on passe le crochet par deux et deux boucles.

Encyclopédie des ouvrages de dames, par Thérèse de Dillmont

Vous en conviendrez, l’explication n’est pas très claire. L’illustration, par contre, est remarquable et donne du sens à l’explication (une image vaut mieux que 83 mots) : 

Brides raccordées, Thérèse de Dillmont
Brides raccordées, Thérèse de Dillmont

Maintenant comparons avec l’illustration du point tunisien simple:

Point tunisien simple, Thérèse de Dillmont
Point tunisien simple, Thérèse de Dillmont

Faites pivoter l’une des deux illustrations et vous verrez que les brides raccordées (liées) sont en fait des rangs très courts de points tunisiens simples.

Partager:

4 thoughts on “L’Encyclopédie des ouvrages de dames par Thérèse de Dillmont

      1. Rachel Henri Auteur de l’article

        Je suis allée voir sur Amazon.fr et j’y ai vu quelques exemplaires. Ils ne sont pas neufs, évidemment. Ceux que j’ai ont été trouvés dans des brocantes et magasins de livres de seconde main. Pour beaucoup moins cher que ce qui est proposé sur Amazon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.