20 questions à Abbeymade, designer crochet tunisien

J’ai pensé interviewer des designers de modèles au crochet tunisien. Pour montrer la diversité et la richesse qu’offre cette technique, pour mieux connaître les designers partout dans le monde qui exprime leur créativité au crochet tunisien. Et puis mon idée de départ a évolué en une série de 20 questions. Et la designer Abbey a accepté de se prêter au jeu en répondant à ces questions.

TC designer Abbeymade

3 adjectifs qui définissent le mieux le crochet tunisien
versatile, incompris, évolutif

Quand as-tu commencé le crochet tunisien?
En 2012. C’est la première technique que j’ai apprise. Ma mère avait rédigé un article sur les bases du crochet tunisien pour un magazine local et elle n’était pas certaine que son texte soit accessible aux débutants. J’ai donc fait un essai et j’ai réalisé un échantillon en suivant ses instructions. J’ai adoré. Les livres et internet m’ont permis d’apprendre le reste des bases. Ensuite j’ai continué, j’ai découvert Ravelry et trouvé un petit monde de designers au crochet tunisien avec qui apprendre.

Abbeymade et sa maman
Abbeymade et sa maman

Tu tricotes et tu crochètes également?
Pas de tricot pour moi, mais je fais du crochet standard aussi. En fait je ne veux pas tricoter. Je suis loin d’avoir fini d’explorer le crochet tunisien.

D’autres hobbies ou activités créatives?
J’ai toujours été une personne avec des hobbies, concentrée d’abord sur les perles et la confection de bijoux en chaînes jusqu’à ce que je découvre le crochet. Je fais un peu de couture également. Il y a beaucoup de personnes créatives dans ma famille, ce qui est une merveilleuse source d’inspiration.

Quel est ton fil de prédilection au CT?
Du pur mérinos ou du fil chaussette en 4ply/fingering. Je suis une grande fan d’un couple de teinturiers sud australiens, Wren & Ollie and Squiggle Yarn Co, connus pour leurs teintures tachetées et créatives. J’ai aussi beaucoup travaillé avec Fyberspates qui fait de belles couleurs nuancées dont les teintes se disposent harmonieusement au crochet tunisien.

Quels sont tes outils préférés au crochet tunisien?
J’utilise un set de crochets Knitpro Symfonie pour tous mes ouvrages fins et quand j’ai besoin d’utiliser un câble. Pour les crochets doubles et les longs crochets, j’utilise ceux fabriqués par mon mari. Il fait surtout des crochets en bois mais il expérimente actuellement l’aluminium et l’anodisation pour donner des couleurs franches aux crochets. Il a donné aux crochets la forme que je préfère – des petites têtes pointues et effilées. Ils sont juste divins. https://www.instagram.com/catch_hooks/

Crochets tunisiens simples ou doubles réalisés par C.A.T.C.H. Hooks

Le projet dont tu es la plus fière?
Probablement ma veste Whirligig. C’est mon premier patron décliné en plusieurs tailles (de la taille nourrisson à XXL). Il a fallu faire quelques prototypes pour aboutir aux bons ajustements et j’adore le résultat!

Veste Whirligig, modèle au crochet tunisien par Abbeymade

Tes sources d’inspiration pour créer des modèles?
Je réfléchis beaucoup à la forme et à la construction. J’aime les courbes et les vêtements seyants intemporels. J’aime comprendre comment une pièce est construite et il n’est pas rare que je fixe une personne qui porte un vêtement remarquable. Puis-je appliquer mon idée au crochet tunisien, et si oui, comment puis-je le faire sans couture? Je fais des croquis et je réfléchis à la façon d’aboutir à une forme spécifique en utilisant intelligemment les techniques du crochet tunisien. Vais-je travailler en spirale, en bandes ou en rangs; comment obtenir le meilleur drapé, quel(s) point(s) utiliser pour le fil que j’ai choisi? J’y pense quand je suis au travail, quand je cherche le sommeil et quand je suis occupée à autre chose. Mes idées de patrons sont un peu disparates – c’est ainsi que mon cerveau créatif fonctionne.

Comment t’es-tu lancée dans la publication de tes modèles?
Je savais depuis un temps que je souhaitais créer mes propres modèles. Quand j’ai commencé, il n’y avait pas beaucoup de patrons de vêtements, il y avait surtout des couvertures, des serviettes et des châles. Et les vêtements disponibles n’étaient pas très séduisants – plutôt épais, sans forme ou drapé. Au fil des ans, j’ai acquis de l’expertise en réalisant les modèles d’autres personnes et en étudiant comment certaines techniques pourraient être utilisées pour faire des modèles construits intelligemment. J’ai essuyé de nombreux échecs, des pulls que je ne porterai sans doute jamais et qui m’ont pris tant de temps à réaliser! Mais c’est une voie d’apprentissage que je ne regrette pas.

Quelles sont tes habitudes crochet?
Je prends le train pour aller travailler, donc je prends généralement avec moi un projet “zombie” dans le train – quelque chose de répétitif et facile. Je travaille au design à la maison, avec mon portable devant moi et je prends des notes au fur et à mesure. Je fais et défais beaucoup, je suis méticuleuse. Je peux crocheter au lieu de préparer à dîner et puis manger finalement du fromage et des biscottes.

Ta devise?
J’en ai deux:

  1. Le crochet tunisien est tellement plus que des couvertures et des serviettes.
  2. Ce n’est pas parce que tu peux que tu devrais.

Je suppose que cela me vient d’avoir vu tant de projets crochet que je considère inutiles dans des fils laids! Je suis pointilleuse sur ce que je réalise, pour qui je le réalise et ce avec quoi je le réalise. Quitte à y passer du temps, je veux que ce soit bien fait.

Whirligig hat, Tunisian crochet design by Abbeymade
Whirligig hat, TC design by Abbeymade

Tes livres préférés?
Les nouvelles de genre fantastique et la fiction historique.
J’ai lu Le trône de fer dès la sortie du premier livre! J’attends aussi avec impatience la sortie du prochain livre Outlander (s’il-vous-plaît, dépêchez-vous, Diana Gabaldon!)

Ta couleur préférée?
Rouge

Qu’aimes-tu faire tout en crochetant?
Quand ma fille dort, j’aime m’installer confortablement dans mon sofa tout en regardant Netflix. Je ne peux pas toujours avoir ce genre de petits moments de paix, donc c’est souvent par à-coups à différents endroits dans la maison!

Y a-t-il des choses que tu n’aimes pas faire au CT?
Le point tricot. Je ne trouve pas le bon rythme. C’est peut-être juste moi. J’ai récemment découvert que ma façon de crocheter est assez différente par rapport à bien d’autres personnes et je me demande si cela pourrait expliquer pourquoi je n’aime pas le point tricot! Je vais devoir expérimenter.

Que fais-tu dans la vie?
Je suis fonctionnaire au gouvernement fédéral australien, désolée, je ne peux pas être plus précise! Je suis beaucoup à l’ordinateur au bureau et en déplacement. C’est un travail très sérieux, c’est donc merveilleux d’avoir un exutoire pour ma créativité.

D’où viens-tu? Où vis-tu?
J’ai grandi dans une banlieue au sud de Sydney, Australie, et maintenant je vis à une quinzaine de minutes en voiture plus au sud encore! J’ai vécu à Sydney quasi toute ma vie. Notre maison est très haut dans la cime des arbres d’eucalyptus. Les oiseaux indigènes nous rendent visite tout le temps, en particulier les loriquets arc-en-ciel. Pas plus tard que cet après-midi, j’ai découvert un opossum qui avait élu résidence dans notre poulailler. De temps en temps nous apercevons un petit wallaby qui nous rend visite. Notre maison est située dans une rue avec des voisins incroyables, nous jouons beaucoup à l’extérieur avec les enfants du quartier et le chien.

Une astuce à partager?
Commencez par de petits projets, un grand crochet et du gros fil. Apprenez les éléments de base du crochet tunisien avant de vous attaquer à quelque chose de trop ambitieux. Je veux que d’autres personnes se passionnent pour le crochet tunisien, qu’elles n’abandonnent pas à cause d’un tableau rébarbatif.

A quoi es-tu occupée actuellement?
Je travaille sur le design d’un châle en fil fin avec des bandes courbes et des motifs de dentelle. Le modèle est dans sa phase de répétition, donc mon esprit s’évade quand j’y travaille. Des idées commencent à germer dans mon esprit autour de fils plus épais que j’ai achetés récemment.

Lace weight shawl – wip

Où peut-on te retrouver?
Je suis abbeymade partout– Ravelry, Instagram, Facebook. Je suis surtout active sur Insta et Ravelry, moins sur Facebook.
https://www.ravelry.com/designers/abbeymade
https://www.instagram.com/abbeymade/
Vous pouvez aussi retrouver certains de mes patrons dans le magazine Indie Road https://indieroad.com.au

Partager:

1 thought on “20 questions à Abbeymade, designer crochet tunisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.