De retour d’Edimbourg

Voilà! Je suis rentrée à la maison. Avec l’impression d’avoir vécu ces derniers jours à Edimbourg dans une autre dimension, celle où les fils, le tricot et le crochet sont à l’honneur partout et célébrés par tous. Je suis exténuée, lessivée, mais je vais vous montrer ce que j’ai particulièrement aimé et ce que j’ai acheté, mais retranscrire fidèlement l’atmosphère du festival me semble une tâche impossible. J’ai rencontré des personnes formidables lors de mon séjour à Édimbourg, de personnes qui viennent des quatre coins du monde. Et je remercie tous ceux qui ont partagé avec moi leur passion, leur enthousiasme pour la fibre, avec cœur et sincérité et qui ont rendu mon séjour unique!

Le festival EdinYarnFest

J’y suis allée le jeudi 21 et le vendredi 22 mars. J’avais la chance d’avoir des billets pour accéder au festival dès l’ouverture à 10h. Je suis arrivé vers 9h30 et déjà il y avait une file d’attente. Jusqu’au bout de la rue voisine. Heureusement il ne pleuvait pas. Et regarder tous les visiteurs parés de leurs réalisations personnelles arrivés les uns après les autres, en petits groupes ou individuellement, cela évoquait un défilé de mode riche en couleurs et en textures. Avant même d’entrer au festival, le ton était donné!

Les fils que j’ai achetés

J’avais préparé une petite liste de mes envies. Rien de restrictif ou d’exclusif. Disons que j’ai visité les exposants qui figuraient sur ma liste sans laisser une seule chance au hasard.

J’ai commencé par John Arbon Textiles. Un grand exposant facile à trouver. Cela fait un petit moment déjà que je suis cette filature sur les réseaux sociaux. Une filature dans le Devon, qui fait de beaux fils avec des fibres locales quand c’est possible. Une entreprise familiale qui offre du fil de qualité dans une large gamme de couleurs. J’ai opté pour 3 écheveaux DK de la gamme Knit by numbers. Le concept: présenter des fils 4ply et DK en 109 coloris différents, répartis par couleur et intensité de couleurs. J’ai hésité à prendre les Cocktail yarns, mais finalement j’avais déjà tellement regardé les Knit by numbers, j’ai préféré opté pour une approche moins “festival”.

Knit by numbers - John Arbon Textiles
Knit by numbers – John Arbon Textiles
Knit by numbers - John Arbon Textiles
Knit by numbers – John Arbon Textiles

J’ai ensuite cherché Triskelion yarn. Cela fait aussi un petit moment que je suis ce monsieur, qui fait de la teinture à la main dans le pays de Galles. Des laines souvent locales aux teintes vibrantes et unies. J’ai hésité à prendre de la Nimbus (alpaca et soie), mais j’ai finalement opté pour de la Branwen (Falklands mérinos et soie). En 4 coloris différents. Il n’est pas exclu que je commande de la Nimbus, quand même… J’entends souvent dire: “choisir, c’est renoncer”, mais il faut le dire, parfois c’est dur de choisir et de renoncer…

Triskelion au EdinYarnFest 2019
Triskelion au EdinYarnFest
Triskelion - Branwen 4-Ply
Triskelion – Branwen 4-Ply

Autre nom sur ma liste: Midwinter Yarns, distributeur de fils scandinaves. J’avais testé un fil en lin de chez eux. Bon, je ne travaille pas beaucoup le lin. Et mes expériences en la matière n’avaient pas été concluantes jusque là. J’ai testé le fil en lin qu’ils proposent. D’abord un peu déçue, j’ai reçu les conseils de Midwinter Yarns directement dans ma publication Instagram. Sans rien demander. J’ai bien sûr suivi les conseils et, oh, miracle, j’ai fait un top en lin au crochet tunisien absolument divin à porter (en été, évidemment). Forcément, je suis allée les voir au festival. Et j’ai racheté un kit de mini-écheveaux en lin. Il me reste du lin en bleu. Je vais réfléchir à un nouveau modèle, multicolore.

Midwinter yarns au EdinYarnFest
Midwinter yarns au EdinYarnFest
Midwinter yarns - 16 mini-écheveaux de toutes les couleurs en lin
Midwinter yarns – 16 mini-écheveaux de toutes les couleurs en lin

Et puis je voulais aller voir Baa ram ewe. Une entreprise dans le Yorkshire. J’ai fait un pull au crochet tunisien en Winterburn DK et j’ai adoré le fil. A leur stand, j’ai pris du fil Titus. Les couleurs sont absolument sublimes. Comme il était difficile de faire un choix, j’ai pris un kit de 6 petites pelotes et deux écheveaux pour compléter le métrage.

Baa ram ewe
Baa ram ewe
Baa ram ewe Titus
Baa ram ewe Titus

Voilà ce qui était sur ma liste. Ce que j’ai acheté et qui n’était pas sur ma liste, c’est le fil de Iona wool. Du fil fabriqué sur l’île de Iona. Gros coup de coeur. J’ai d’ailleurs suggéré à mon mari d’y passer quelques jours de vacances. Ou mieux, y aller en retraite tricot-crochet une semaine avec mes tri-cro-copines. Bref, j’ai pris 3 écheveaux de fil très fin (650 m/100 gr). Un peu rustique, le fil n’est pas ce qu’il y a de plus doux. Mais moi j’aime bien les fils rustiques.

Iona wool
Iona wool
Iona wool - laine, nylon, mohair
Iona wool – laine, nylon, mohair

Est-ce tout ce qu’il y avait au festival? Mais non, bien sûr que non. Mais j’ai orienté mes achats en fonction du lieu géographique du festival (Edimbourg, l’Ecosse, le Royaume Uni…) et des fils que je ne peux pas voir ailleurs. Bref, des fils essentiellement britanniques ou pas disponibles au coin de ma rue (ou à peine plus loin).

Beaucoup de tricot, un peu de crochet, quasi rien sur le crochet tunisien

Bon, il faut le dire, la grande star du festival, c’est le fil à tricoter et donc le tricot. Il y a un peu de crochet (et du beau crochet!). Par contre, quasi rien sur le crochet tunisien… Mmm… Mention spéciale pour The crochet project, le seul stand où j’ai vu un ouvrage au crochet tunisien bien exposé. Si vous ne connaissez pas The crochet project, je vous encourage à regarder leurs modèles. Selon moi, ils valent le détour. Mais je crois que les modèles ne sont disponibles qu’en anglais.

The crochet project

J’ai beaucoup aimé le stand de Janie Crow, en particulier son Mystical lanterns shawl. C’est du granny, mais du beau granny, avec des formes intéressantes. Personnellement je n’aime pas “faire” les grannies (surtout s’il faut les coudre les uns aux autres après…). Mais j’aime bien les regarder.

Janie Crow - knit and crochet design
Janie Crow – knit and crochet design

Et puis j’ai acheté la mascotte Douglas du EdinYarnFest. Je ne me souviens pas à quand remonte la dernière fois que j’ai fait une peluche (c’était il y a longtemps), mais pour le fun et le souvenir, je trouve l’idée sympa.

Douglas TOFT
Douglas TOFT
Moi et Douglas TOFT
Moi et Douglas TOFT
Partager:

3 thoughts on “De retour d’Edimbourg

    1. Rachel Henri Auteur de l’article

      C’est tentant, n’est-ce pas? J’ai fait l’île de Mull, un endroit magnifique. Alors, l’île de Iona, toute petite, juste à côté, c’est l’endroit idéal pour se recueillir et trico-crocheter. Je l’ai noté dans la liste de mes envies!

      Répondre
    2. Adele

      Oh, les filles, ce serait génial! A voir, selon les finances… il va falloir que je t’envoie un MP, Peggy. 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.