Tester des patrons avant publication

Avez-vous déjà entendu parler de tests de patrons au tricot ou au crochet? J’estime qu’il s’agit d’une phase très importante. En quoi cela consiste? Quel est l’intérêt? C’est variable d’un modèle à l’autre, d’un designer à l’autre, d’un testeur à l’autre. Je partage avec vous les grandes lignes de ce processus.

Tester un patron de tricot, crochet ou crochet tunisien, une étape importante avant publication
Tester un patron, une phase importante avant publication

Appel aux testeurs

Les tests peuvent se dérouler sous différents formats: “en vrai” (quand vous faites appel à votre club de tricot/crochet), sur les réseaux sociaux (les groupes sur Ravelry ou Facebook), les plateformes d’échanges (Google drive, Slack) ou par emails. Le choix du format a donc un impact direct sur la sélection des testeurs.

Quel que soit le mode de communication choisi par le designer, tout test commence par un appel. Pour mes tests en français, je les organise dans le groupe Ravelry “Crochet tunisien”. J’aime assez bien ce format car il ressemble à un mini TCAL. Vous souhaitez être informé des prochains tests que je lance? Devenez membre du groupe Crochet tunisien sur Ravelry. Tout y est en français! Mieux: envoyez-moi un message sur Ravelry, un message privé ou dans le groupe francophone. Je vous inclurez dans ma liste de candidats-testeurs.

Sélection des testeurs

C’est la personne qui organise le test (le plus souvent le designer) qui choisira les participants au test. Les critères de sélection sont différents selon les besoins du designer et le modèle soumis au test.

Le nombre de testeurs est variable d’un test à l’autre. Si le project se décline en plusieurs tailles (un pull, par exemple), par défaut, idéalement, il faut compter au moins un testeur par taille. J’aime bien faire appel à 2 testeurs par taille. Pour les projets en taille unique, personnellement, je compte en général sur 5 testeurs maximum.

Les compétences nécessaires pour participer à un test sont également variables d’un test à l’autre. Certains modèles sont relativement simples et n’exigent qu’une connaissance des techniques de base. D’autre projets sont plus complexes et mêlent différentes techniques plus avancées ou non conventionnelles. En fonction du niveau de difficulté, les tests seront donc ouverts à tous, quel que soit le niveau d’expérience, ou limités à ceux qui sont aguerris au crochet tunisien.

Conseils aux candidats-testeurs

Réfléchissez bien avant de vous porter volontaire pour tester un patron. Lisez attentivement les conditions décrites dans l’appel à testeurs. Ne vous portez pas candidat à la légère et posez-vous quelques questions essentielles.

  • Le projet vous plait-il? Cette question peut paraître bateau, mais c’est vraiment la toute première question à se poser.
  • Avez-vous les compétences requises? C’est une question subjective mais qui mérite réflexion. En cas de doute, n’hésitez pas à poser des questions à l’organisateur du test.
  • Le délai est-il raisonnable? Avez-vous le temps de réaliser le projet avant la date butoir? Participer à un test, c’est vous engager à réaliser un projet dans un délai donné.
  • Si l’organisateur ne vous propose pas l’envoi de fil (certains le font mais pas tous!), avez-vous le fil requis en quantité suffisante ou pouvez-vous facilement trouver le fil nécessaire pour crocheter le projet? Encore une fois, suggérez des fils de substitution au designer si vous n’avez pas exactement le même fil.

Attentes du designer

Vous vous êtes porté candidat, vous avez été sélectionné et vous avez reçu la copie du patron à tester. Que faire maintenant? Avant toute chose, gardez quelques éléments-clés à l’esprit. Assurez-vous de comprendre les attentes du designer. Tous les tests n’ont pas les mêmes objectifs.

  • Lisez attentivement le patron avant de commencer votre projet. Faites des notes, éventuellement, et rapportez-les à l’organisateur du test (qui est souvent, mais pas toujours, le designer du modèle à tester).
  • Si le patron prévoit des mesures précises pour l’ouvrage, faites un échantillon. C’est une étape qui n’est pas très populaire, mais reste essentielle pour éviter de mauvaises surprises en fin d’ouvrage. J’ai rédigé un article dans lequel je liste de bonnes raisons de faire des échantillons et pourquoi c’est aussi important.
  • Communiquez avec le designer. Vous êtes en lien direct avec la personne qui a pris soin de rédiger des instructions. N’ayez pas peur de poser des questions. Si vous trouvez des passages obscurs ou remarquez des erreurs, dites-le. Faites des commentaires, positifs ou négatifs. Tout peut être dit dans un esprit constructif. Et si vous craignez de révéler trop de détails techniques sur le contenu du patron, envoyez un message privé au designer.
  • Suivez fidèlement les instructions. Ne faites pas de modification personnelle. Ne déviez pas du modèle original. Il s’agit de mettre les instructions d’un design à l’épreuve, pas de concevoir un tout nouveau design. Si toutefois vous souhaitez faire des changements, parlez-en avec le designer avant.

Compensations pour les testeurs

Je ne connais aucun designer indépendant qui paie ses testeurs en monnaie sonnante et trébuchante. Mais il existe des testeurs professionnels qui louent leurs services. Grâce à des collaborations avec des filatures ou des distributeurs de fils, les testeurs peuvent éventuellement recevoir du fil gratuitement ou avec une remise, mais ce n’est pas toujours le cas. Les designers peuvent proposer d’offrir un autre de leurs patrons aux testeurs qui terminent le test. A nouveau, c’est variable et le plus souvent bien indiqué dans la description lors de l’appel à testeurs.

Je fais appel à des testeurs volontaires, il est donc très important que ceux-ci soient contents de participer au test d’un de mes patrons. Ils m’aident à améliorer le contenu de mes patrons. En retour, j’espère qu’ils apprécient les échanges que nous avons au cours du test, qu’ils apprennent l’une ou l’autre chose sur le crochet tunisien grâce à moi ou à d’autres testeurs participants au même test, qu’ils laissent libre cours à leur créativité en choisissant des fils qu’ils aiment afin de réaliser un projet dont ils sont fiers et qu’ils pourront porter ou offrir avec plaisir.

Remerciements

Enfin, je tiens à exprimer ma gratitude une fois encore aux testeurs qui se sont portés volontaires pour éprouver la qualité rédactionnelle de mes patrons. J’estime avoir de la chance de pouvoir compter sur autant de personnes aux avis constructifs. Leur soutien est inestimable. Ces échanges me permettent d’avancer dans mes réflexions sur la rédaction d’instructions claires et précises.

Vos expériences

Avez-vous déjà participé à un test (de tricot ou de crochet, avec moi ou d’autres designers). Si oui, quelles sont vos impressions? Sous quel format préférez-vous mener un test? Testez-vous toujours pour les mêmes designers ou vous laissez-vous guider par les modèles proposés au gré des fils de discussions dans les groupes de test? Et si vous n’avez jamais participé à aucun test, dites-moi, auriez-vous envie de tenter l’expérience?

Partager:

8 thoughts on “Tester des patrons avant publication

  1. Ghexia

    Je n’ai jamais participé à de tests mais c’est quelque chose que j’aimerais bien faire. Malheureusement, j’ai à peine le temps de me consacrer à mes projets donc j’aurais encore moins le temps pour les tests, alors je ne me propose pas car je sais que je ne tiendrais pas le délai… Mais un jour, peut-être !

    1. Rachel Henri Auteur de l’article

      Du temps, il en faut. Même en s’y attelant “un peu tous les jours”, les tests demandent de mobiliser du temps. Plus tard, peut-être !

  2. Emilie

    Message reçu pour les modification 😀
    J’aurais aimé avoir lu cet article avant de faire mon premier test, merci d’avoir mentionné tous ces points.

    1. Rachel Henri Auteur de l’article

      J’espère que cet article te motive à participer à de nouveaux tests. Et qui sait, organiser les tiens pour de futurs modèles de ta conception… 😀

      1. Emilie

        Pour participer à des tests, sans aucun doute. Quant à en organiser, le cheminement se fait dans ma tête. Peut-être un jour…

  3. AdeleDB

    J’aime beaucoup participer à des tests. Et pour moi, le point d’accroche est vraiment la pièce. Si elle me plait, alors je demande à participer.

    Pour les points généraux, je fais un retour généralement dans le fil de discussion commencé par la designeuse. en revanche – et c’est un point extrêmement important – dès que l’on rentre dans les instructions au sens strict, les échanges doivent se faire en privé, afin de ne pas divulguer une partie des directives.

    J’essaie enfin de faire des photos qui donnent envie à d’autres de réaliser le patron. Pour moi, c’est très important. Ce n’est pas toujours réussi, mais participer à un test est également un moment de partage. C’est encore mieux si les réalisations de chacune contribuent à faire vivre le patron.

    1. Rachel Henri Auteur de l’article

      Effectivement, il faut être vigilant avec les tests organisés sur les forums publics pour ne pas divulguer une partie des instructions. Le plus souvent, les testeurs en sont conscients, mais il est bien de le rappeler de temps en temps.
      Les photos sont très importantes pour mettre un modèle en évidence. Elles permettent de montrer les réalisations de chacun dans des fils ou coloris variés. C’est une des forces de Ravelry: lier des projets à un patron pour en afficher différentes déclinaisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.