Archives de catégorie : Techniques

Les techniques, trucs et astuces pour réaliser un bel ouvrage au crochet tunisien

L’anneau ou le cercle magique

Alors, aujourd’hui j’ai prévu de parler de l’anneau magique ou cercle magique. C’est une technique que j’utilise uniquement quand je fais des bonnets (en partant du sommet) ou des pièces en demi-cercles.

Cercle (ou anneau) magique
Cercle magique

Cette technique est également fort utile pour faire des amigurumis. J’ai d’ailleurs commencé la mascotte Dougal du festival d’Édimbourg. Cet anneau magique, c’est bien pratique.

J’ai fait une petite vidéo pour montrer comment je m’y prends pour faire cet anneau. Mais il existe un bon nombre d’autres méthodes pour arriver au même résultat. Celle que j’utilise fonctionne bien pour moi. Voyez si elle vous convient. Cela demande un peu de pratique au début.

Une variante pour démarrer un ouvrage à partir du centre d’un cercle consiste à faire deux mailles en l’air et à monter des mailles serrées dans la même maille en l’air, la seconde à partir du crochet. Cette méthode est plus facile, mais elle rend la partie centrale du démarrage assez fragile. Si vous utilisez un fil fin, attention: il pourrait casser sous le poids de l’ouvrage terminé.

Autre variante: faire 3 ou 4 mailles en l’air et joindre les deux extrémités par une maille coulée. Ensuite, monter des mailles dans le cercle ou répartir les mailles dans les mailles en l’air qui forment le périmètre du cercle. Solide (genre “à toutes épreuves”), mais il restera toujours un petit trou, un petit espace. Surtout si la laine est fine.

Maintenant, j’ai rédigé cet article, mais je m’interroge: dois-je ajouter cette technique dans le menu “Crochet tunisien”? Ou ajouter un nouveau menu? Mais qu’y aurait-il dans ce nouveau menu? Des éléments divers et éparses? Je suis tentée d’ajouter une note sur le cercle magique dans la page “Chaînettes et autres montages“. C’est probablement ce que je ferai. Demain. Après tout, il s’agit d’un montage de mailles pour démarrer un ouvrage. Qu’en pensez-vous?

Une page sur les chaînettes et autres montages de mailles

J’ai ajouté un gros morceau aujourd’hui dans la documentation sur le crochet tunisien sur mon site: une page qui reprend les différents types de chaînettes.

Vous me direz: quel rapport avec le crochet tunisien? En fait, je veux montrer qu’il n’est pas obligatoire de commencer un ouvrage au crochet tunisien par une chaînette de mailles en l’air. C’est ce que l’on voit partout. Mais il y a d’autres options.

J’aurais pu simplement citer les chaînettes de mailles coulées, mailles serrées, demi-brides et brides. Mais vu le manque cruel de documentation à ce sujet, j’ai fait une série de vidéos en français sur ma chaîne Youtube pour illustrer comment faire chaque type de chaînette. Je tente d’expliquer le principe de base, la logique, la mécanique.

Je ne recommande pas une technique plutôt qu’une autre. L’intérêt est d’avoir plusieurs méthodes à disposition pour varier en fonction des besoins et des ouvrages. Gardez aussi à l’esprit que ces chaînettes ne sont pas toutes interchangeables les unes avec les autres. A vous de juger celles qui vous plaisent le plus ou conviennent le mieux au projet que vous souhaitez réaliser.

Je termine cette nouvelle page par un montage de mailles sans chaînette. Je vous ai dit qu’il n’était obligatoire de commencer un projet au crochet tunisien avec une chaînette de mailles en l’air. En fait, il n’est pas obligatoire de commencer un ouvrage au crochet tunisien avec une chaînette, quelle qu’elle soit. Après tout, ce que vous recherchez, c’est un nombre donné de mailles sur votre crochet. Alors empruntez au tricot (je n’ai pas fait de liste à ce sujet mais les méthodes au tricot sont nombreuses), faites des variantes sur les chaînettes (sans fermer les mailles mais en les gardant actives sur le crochet) et voyez si le résultat vous satisfait.

Quelles sont les techniques que vous utilisez? En connaissez-vous d’autres que celles reprises dans la page postée aujourd’hui? Quelles sont vos expériences en la matière?

Une page sur les diminutions au crochet tunisien

Aujourd’hui j’ai ajouté une page sur les diminutions au crochet tunisien.

Comme pour les augmentations, l’objectif de cette page sur les diminutions n’est pas de faire la liste exhaustive de toutes les techniques pour diminuer d’un point en cours de rang au crochet tunisien. Je souhaite juste montrer que les diminutions peuvent être variées.

Les échantillons ont tous été faits au point simple pour permettre une comparaison un tant soit peu systématique. Certaines diminutions donneront des résultats différents si l’ouvrage est réalisé dans un autre point que le point simple.

De même, les diminutions dans les échantillons présentés sont alignées et répétées à chaque rang. Mais vous obtiendrez bien d’autres visuels en répartissant les diminutions différemment dans votre ouvrage.

Certaines techniques sont connues. D’autres sont le pur fruit de mes essais personnels au cours du temps. C’est volontairement que je ne donne pas de noms aux types de diminutions, si ce n’est une description sommaire.

Une page sur les augmentations au crochet tunisien

Aujourd’hui j’ai ajouté une page sur les augmentations au crochet tunisien.

L’objectif de cette page n’est pas de lister tous les types d’augmentations possibles, mais de montrer qu’il existe plus d’une manière de faire des augmentations.

Tous les échantillons ont été fait au point simple et les augmentations ont été placées après la 3ème maille de chaque rang. Vous obtiendrez un effet visuel différent si

  • vous faites un échantillon dans un autre point que le point simple
  • vous faites une augmentation après un nombre différent de mailles à chaque rang
  • vous faites plus d’une augmentation à chaque rang

Une augmentation est tellement plus que le simple ajout d’un point à un rang. Elle ne doit pas nécessairement être invisible. Au contraire, elle peut apporter un effet visuel intéressant dans un projet. J’espère que ma présentation des différents échantillons pour montrer différents types d’augmentations vous inspirera dans votre exploration de différentes techniques au crochet tunisien.

Une page sur les points torses

Aujourd’hui j’ai ajouté une page sur deux variantes du point tunisien simple:
le torse et le torse inversé.

La différence dans l’exécution de ces deux points est primordiale mais difficile à expliquer clairement avec des mots. J’ai donc fait une vidéo dans laquelle je montre la réalisation de ces deux points.

Points tunisiens simples torse et torse inversé
A droite, le point simple torse. A gauche, le point simple torse inversé.

Pourquoi et comment faire un échantillon

Je l’ai dit, je le dis et je le dirai encore: faites au moins un échantillon avant de commencer un projet! Notez que je dis “au moins”. Implicitement, cela signifie que vous serez parfois amenez à faire plusieurs échantillons avant de démarrer un projet. Maintenant c’est explicite! Dans cet article, je vous donne 5 bonnes raisons de faire un échantillon. Et puis je vous dis ce qu’est un bon échantillon.

Faire des échantillons au crochet
Faire des échantillons avant de démarrer un ouvrage, c’est essentiel.
Continuer la lecture

Changer de couleurs

J’ai ajouté une page dans le menu Crochet tunisien sur le changement de couleurs. Il y aurait bien d’autres choses à dire à ce sujet mais je n’ai pas encore trouver le bon angle pour structurer les différents éléments sur la couleur que j’aimerais aborder.

Quoi qu’il en soit, je vous encourage à jouer avec différentes couleurs. Rien qu’au point simple, les résultats sont déjà bluffants. Alors imaginez les combinaisons de couleurs avec différents points. En réalisant les changements uniquement en début ou fin de rang, les variations sont déjà nombreuses. Sans parler des fils multicolores…

Modèle Vice versa (design par Rachel Henri)
Modèle Vice versa multicolore

Ne vous fiez pas aux étiquettes!

Des fils, il en existe de toutes les sortes. Et c’est pour que chacun puisse s’y retrouver que les filatures et distributeurs donnent des indications sur leurs fils sur de petites étiquettes: composition du fil, catégorie, poids, métrage, mesure de l’échantillon, lavage… et aiguilles recommandées.

A propos des aiguilles recommandées, il s’agit d’aiguilles à tricoter. Le calibre du crochet peut éventuellement être aussi indiqué, mais il est alors question de crochet traditionnel, pas de crochet tunisien. Je n’ai encore jamais vu de fabricants recommander un calibre de crochet tunisien pour leurs fils sur leurs étiquettes.

Le piège, c’est de croire qu’un fil tricoté avec des aiguilles 4 mm donnera la même texture s’il est crocheté avec un crochet tunisien 4 mm. En général (mais ce n’est pas une règle absolue), il vaut mieux choisir un crochet de calibre plus gros que celui indiqué pour les aiguilles à tricoter.

Quel calibre de crochet tunisien?

Le choix du calibre du crochet est très personnel et varie d’une personne à l’autre. Certains mettront beaucoup de tension dans leur ouvrage et crochèteront très serré. D’autres seront très détendus et produiront, avec le même crochet, une étoffe plus souple.

Le type de points a son importance aussi. Les points de base nécessitent souvent un crochet plus gros que les points allongés ou les brides tunisiennes.

Comme le choix du calibre a un impact direct sur la texture de l’ouvrage, il faut également tenir compte du type de projet que l’on veut réaliser. La densité souhaitée d’une étoffe ne sera pas la même pour un châle ou des pantoufles.

Bref, la meilleure façon de choisir le bon crochet, c’est encore de faire un échantillon. Voire même plusieurs échantillons.

Expérience avec 6 échantillons

Il y a deux ou trois ans, j’ai fait 6 échantillons. Tous en Malabrigo Sock, avec la même pelote. Tous en points simples. Le point de base par excellence. Tous le même jour. La seule variable, c’était la taille du crochet.

Malabrigo recommande sur l’étiquette des aiguilles à tricoter 2.25 – 3.25 mm. Au crochet tunisien, les échantillons en 2.5 et 3.5 mm donnent une matière très dense, idéale pour faire des semelles de pantoufles. Aucune souplesse, un enroulement indomptable.

6 échantillons au crochet tunisien en Malabrigo Sock
6 échantillons au crochet tunisien

L’échantillon en 4 mm donne déjà de meilleurs résultats, mais l’enroulement reste fort présent et la matière a juste un peu de fluidité.

Les échantillons en 5 et 6 mm sont très bien. J’ai une préférence personnelle pour le 6 mm qui donne une étoffe très fluide, mais la tenue du 5 mm a beaucoup d’intérêt. L’enroulement, après lavage, disparaît complètement.

L’échantillon en 8 mm ne s’enroule pratiquement pas, mais il est très (trop?) détendu, il n’a quasiment pas de structure.

Alors, quelles conclusions tirez-vous de cette petite expérience? Quelle est votre méthode pour choisir le crochet tunisien idéal pour vos projets?

Une page sur les points tunisiens croisés

Aujourd’hui, sur mon blog, j’ai ajouté les points croisés dans la liste des variations sur les points de base au crochet tunisien.

La question que je me pose depuis longtemps est de savoir s’il vaut mieux parler d’un point croisé (au singulier) ou de points croisés (au pluriel). Cette distinction peut paraître triviale, et en soi elle n’est vraiment pas capitale. Mais, en toute logique, pour croiser deux points, il faut… au moins deux points. Un peu comme en géométrie: une ligne croisée implique forcément qu’il y a au moins une deuxième ligne qui la croise. Et cela vaut pour les bras, les jambes, les doigts, les routes…

Cependant il n’est pas rare de lire la description du point croisé, au singulier. Parce que deux points croisés forment une entité nouvelle. Un peu comme le point écaille (ou coquille) au crochet traditionnel, constitué de plusieurs points, mais c’est justement l’ensemble qui forme un point à part entière. Et cet argument a beaucoup de poids.

Pourtant je reste très attachée à la dénomination au pluriel. Par habitude sans aucun doute. Le plus important, finalement, c’est d’être clair dans la description des instructions d’un modèle et de permettre à chacun de s’y retrouver dans le comptage des points à chaque rang. Et vous, quelle forme a votre préférence? Vous utiliseriez plutôt le singulier ou le pluriel?

Détails techniques qui font une différence

Aujourd’hui j’ai complété des détails un peu techniques sur des éléments clés de base du crochet tunisien. Ce sont de petites choses qui font la différence dans la compréhension de la mécanique de base.

Mailles lisières

J’ai mieux documenté les mailles lisières (mlis), les première et dernière mailles d’un rang. Ce sont des mailles particulières car elles ne sont pas faites comme les autres points.

La première boucle d’un rang sur le crochet n’est pas réalisée en insérant le crochet dans l’ouvrage. C’est la boucle qui reste sur le crochet en fin de rang retour. Techniquement, cette première boucle n’est pas un point simple (ou tout autre type de point). Son apparence ne varie pas en fonction des points de base que vous réalisez en cours de rang.

Mlis en fin de rang retour
Maille lisière en fin de rang retour

La dernière boucle d’un rang pourrait se faire en passant le crochet sous la barre verticale avant uniquement (comme pour un point simple), mais la lisière serait moins stable, elle se déformerait plus facilement. Il est généralement préférable de passer le crochet sous les 2 brins latéraux de la lisière en fin de rang aller.

Mlis en fin de rang aller
Maille lisière en fin de rang aller

Dernière chose: ces 2 mailles lisières ne se ressemblent pas. C’est normal, elles ne sont pas faites de la même façon.

Structure d’un point

J’ai ajouté une photo détaillée montrant la structure d’un point simple. Jusqu’à présent j’ai parlé de barres verticales, de chaînette de rang retour, de brin arrière… sans montrer en photo ce que sont ces éléments constitutifs d’un point.

Structure point tunisien
Structure d’un point tunisien

Prenez le temps d’observer votre ouvrage. Pendant et après l’exécution d’un rang. Regardez comment les brins du fil se croisent pour former différents types de points. Ce n’est pas inutile. Vous apprendrez à “lire” votre ouvrage, à repérer les éléments qui vous plaisent et ceux que vous souhaitez améliorer.